FESTIVAL DE THEATRE EN MAISON SAMEDI 1ER AVRIL RENDEZ VOUS SALLE RENEE PREVERT A RENNES

L’ ARENE THEATRE s’invite dans le quartier de Min’de rien

5 Lieux pour 5 spectacles en même temps

Tous les spectacles sont joués le 1 ER AVRIL A LA MEME HEURE

A vous de choisir

On prend un verre de l’amitié dés 19H00 Salle RENEE PREVERT (15 rue renée prévert)
ON prend son billet 3EUROS

Vers 19H40 on va dans les lieux de spectacles choisis ( tout se passe à pied)

20H début des spectacles

21H40 Retour à la salle prévert pour partager émotions et une part de gateau.

A diffuser sans modération réservation sur place.

PAS POUR L’INSTANT « Trois personnages. L’un sait, les autres non. Si tout le monde savait, ce ne serait pas
drôle. Mais vraiment pas drôle. On ne pourrait pas demander, si on savait. Et sans demander,
pas de question, pas de réponse, pas d’échange. Mais heureusement l’un sait,
les autres non. Il va donc y avoir échange. Pour savoir. Pour savoir ce que c’est que ce
livre plein de tous ces codes, plein de toute s ces consignes qu’ils doivent suivre. Pour
savoir d’où il vient, comment il est arrivé. Mais surtout pour savoir pourquoi il faut le
suivre, et pourquoi on ne peut pas arrêter. Pourquoi est-ce si compliqué d’arrêter de le
suivre ? L’un sait, enfin il croit savoir, les autres non. Mais ce qui est drôle c’est qu’ils »

PARCE QUE « Lui et Elle. Ils sont dans la salle d’attente d’un hôpital.
On leur a dit ce qu’on devait leur dire, et désormais ils attendent pour partir.
Ce qui leur est arrivé, qui ils sont, cela n’a pas grande importance. Ce qui importe,
c’est qu’ils soient là, qu’ils soient deux, qu’ils se livrent l’un à l’autre,
qu’ils essayent de trouver en eux, par l’autre, l’envie de partir. L’envie d’aller
vivre. Vivre, ils le répètent beaucoup. Ils s’en disputent la définition l’intensité,
le mouvement. Ils s’accrochent aux mots – et rien ne se produit. »

PLOUTOS « D’après Aristophane -388. Pièce redécoupée, réassemblée, farcie et bariolée.
Elle est mûe par des personnages aux noms bizarres ou des figures
excentriques, affamé-es, miséreux-euses, en quête d’une utopie salvatrice
– « une utopie, c’est quand on est dans la merde et qu’on veut s’en sortir. ».
Le reste se produit autour de festins sacrificiels, d’un seau d’os, d’une colère
transformée en allégresse, de spasmes violents, de plats qui se mangent
froids, de désaccords, et d’un dieu de l’argent aux fausses allures de Prométhée qui laisse insatiable et sans réponse »

CONTES A REBOURS « Au cœur des bois, des silhouettes familières se croisent, discutent, se perdent, réfléchissent et avancent. Car dans ce monde où le temps et le lieu
sont autant de paramètres ignorés, les frontières bougent. Que se passe-t-il
lorsque l’on fait un pas de côté, un pas de travers et que l’on sort du sentier ?

ARTIFICES « Artifices est un projet mêlant des textes classiques et contemporains, des
poèmes, des scènes de théâtre et des textes choisis collectivement. Les
comédien.ne.s jouent avec les disciplines : chants, arts plastiques, théâtre.
Artifices pose des questions sur l’engagement amoureux, religieux et les
diverses interrogations qui traversent l’Homme a

Publicités